La CFDT, deuxième organisation syndicale

Publié le 28/10/2013 à 10H40
La première élection dans les entreprises de moins de 11 salariés s’est terminée le 21 décembre 2012. Plus de 4,6 millions de salariés ont été appelés à voter.

La CFDT regrette le vote sur sigle où les salariés n’élisaient personne. Compte tenu de ce mode de scrutin, 460 000 salariés se sont tout de même exprimés dans cette élection, soit seulement 10 % de participation.

La CFDT recueille 19,26 % des suffrages exprimés et affirme sa place de seconde organisation syndicale dans les TPE.

Ce résultat est le fruit d’un long travail en direction de salariés d’entreprises dépourvues de représentation syndicale, où le dialogue social reste à construire et où les inégalités en matière de droits sont les plus fortes.

La CFDT attend maintenant que toutes les leçons soient tirées de cette élection.

Elle revendique la mise en place de structures de dialogue social territorial, dans lesquelles doivent siéger des salariés des TPE élus par leurs collègues de travail.

C’est ce type d’élection qui doit être la base de la mesure de la représentativité. Ce qu’une partie du patronat et la précédente majorité parlementaire avaient refusé.