L’apprentissage pour être « prête à l’emploi »

Publié le 12/03/2015 à 12H00
A la fin de son BTS d’assistant manager, Emeline a vingt-deux ans et ne trouve pas d’emploi. La jeune femme nourrit son rêve d’enfance : soigner les animaux.  Elle se tourne alors vers l’apprentissage pour devenir auxiliaire vétérinaire.

Quels constats as-tu fait à la suite de ton BTS ?

J’avais déjà choisi avant le BTS une seconde technologique. Une année pendant laquelle j’avais subi le mépris de certains professeurs… Un bon nombre d’entre eux disaient qu’on n’arriverait à rien. Ce n’est pas l’école qui m’a donné envie d’entrer en apprentissage. Durant mon BTS, j’ai considéré que notre stage était trop court - deux mois et demi sur deux ans - une durée insuffisante pour s’intégrer dans l’entreprise. C'est peut-être pour cela que les jeunes sont touchés par le chômage. Quant à moi, je voulais être « prête à l’emploi ».

Comment s’est passée la recherche de ton employeur  ?

J’ai démarché les vétérinaires dans l’agglomération bordelaise, ils disaient tous non sans même regarder mon curriculum vitae. Pour intégrer ma formation – la seule reconnue par l’Etat – je devais effectuer une semaine de stage d’observation chez un vétérinaire (évaluation en milieu de travail-EMT). Donc  j’ai décidé d’appeler tous les vétérinaires à Bordeaux. Il y en avait un à la limite de ma zone géographique, c’est celui qui a répondu positivement. À la fin de la première semaine, il m’a proposé de prolonger mon EMT.
                                                                                                                                                              

Le conseil d’Emeline

Lors de la recherche d'un employeur il ne faut pas hésiter à demander des conseils, se donner le temps de la réflexion et faire différents stages. Il ne faut pas hésiter à démarcher plusieurs entreprises, même après avoir eu une réponse positive, afin de se laisser le choix. L'apprentissage est une méthode permettant d’acquérir une réelle expérience professionnelle tout en mettant en pratique des connaissances techniques.

 
  


Photo ©  DR Infocom CFDT