La caisse nationale d'action syndicale, un +CFDT

Publié le 30/01/2014 à 16H45
La CNAS – Caisse nationale d’action syndicale – est un outil dont s’est dotée la CFDT pour venir en aide à ses adhérents dans le cadre d’une grève, d’un problème juridique ou bien encore en cas d’accident dans l’exercice de leurs fonctions syndicales.

Cette caisse est alimentée par une part de cotisations (soit 8,6%). Toute personne adhérente à la CFDT depuis au moins 6 mois peut bénéficier de ses prestations.

La caisse de grève

A partir du 3e jour de grève, la CNAS verse une prestation journalière de 19 € par jour à ses adhérents. La CFDT est la seule organisation syndicale française à disposer d’une caisse de grève.

Le soutien juridique à l’adhérent

Chaque adhérent peut bénéficier sous certaines conditions d’un soutien juridique pour les procédures et recours dans les domaines du droit du travail ou de la fonction publique, de la formation professionnelle et de la protection sociale. La défense juridique sera assurée en priorité par un défenseur syndical.

Droit syndical et fonds tactique             

Pour accroître l’efficacité de l’action syndicale, la CNAS assure un soutien aux syndicats engagés dans des actions juridiques pour la défense du droit syndical, ou pour des dossiers présentant un intérêt général ou collectif.

La solidarité

La CNAS intervient pour aider les militants CFDT subissant des sanctions du fait de leur activité syndicale.

Les assurances

Les adhérents poursuivis pénalement par un tiers, autre que l’employeur dans le cadre de leur exercice professionnel, peuvent être défendus par le biais d’un contrat d’assurance.

Les militants exerçant leur activité syndicale en dehors de leur entreprise ou administration ne bénéficient pas toujours de la couverture « accident du travail ». Pour pallier cette situation, la CNAS a souscrit un contrat d’assurance couvrant les risques physiques.