Des pique-niques CFDT à Saint-Herblain pour fédérer les salariés isolés

Publié le 12/03/2015 à 15H17
Voilà bientôt deux ans que la CFDT-Pays de la Loire organise des pique-niques pendant la pause déjeuner dans la zone industrielle de Saint-Herblain, où près de 30 % des entreprises emploient moins de dix salariés. Un bon moyen de fédérer ceux qui se sentent isolés…

« L’initiative a démarré il y a un an et demi. Nous souhaitions créer des interactions, renforcer la notion de réseau, relate Viviane, chargée de mission et organisatrice des pique-niques à Saint-Herblain. Il fallait trouver une idée conviviale qui ne prenne pas beaucoup de temps. »

Le pari est réussi : une bonne centaine de salariés issus de petites et grandes entreprises ont participé à ces événements. Avec près de 43 000 habitants, Saint-Herblain est la troisième ville de Loire-Atlantique. Outre les grosses enseignes comme Ikea ou le complexe de cinéma, la zone d’activités industrielles et commerciales recense également des entreprises de quatre ou cinq employés.

Tous les mois, une thématique est proposée avec la venue d’un intervenant qui répond aux questions du public.
Par exemple : la rémunération, la santé au travail ou l’addiction… Un bon moyen de tester et mettre en pratique son autoformation.

Le prochain rendez-vous, le 7 avril, réunira un médecin du travail

Magali, prothésiste capillaire, salariée depuis vingt-quatre ans dans son entreprise de huit personnes, est aujourd’hui en arrêt maladie. Son employeur a instauré un management à l’affectif : « Ma patronne divisait pour mieux régner…  Mon métier est passionnant mais, petit à petit, je me suis sentie dans une détresse morale et psychologique que je ne pouvais plus supporter. »

Devenue adhérente, Magali est aujourd’hui accompagnée par la CFDT. Déclarée inapte à son entreprise, la procédure avec la médecine du travail est un chemin parfois douloureux.

Et le pique-nique ?

« J’y ai participé il y a quinze jours, c’était sur le droit individuel à la formation. J’ai appris alors qu’il allait disparaître et que ce dernier fallait reporter ses heures acquises sur le compte personnel de formation

Le médecin du travail exerce un rôle préventif et conseille l’employeur, les salariés, les représentants du personnel et les services sociaux en matière de santé et d’hygiène au travail :
- amélioration des conditions de vie, de travail et d’hygiène dans l’entreprise ;
- adaptation des postes, des techniques et des rythmes de travail à la santé physique et mentale ;
- prévention des risques d’accident du travail ;
- protection des salariés contre les nuisances et l’utilisation de produits dangereux.
S’il le juge nécessaire, le médecin du travail peut proposer une mutation ou une transformation de poste au vu de l’état physique et mental du salarié.