Assistants maternels / garde d’enfants, une formation certifiée et homologuée

Publié le 13/03/2014 à 11H20
Fin 2013, la Commission nationale de la certification professionnelle a délibéré sur le renouvellement de l'homologation du titre d’ « assistant maternel / garde d’enfants » pour trois ans. Un pas de plus pour la CFDT qui s’investit pour une meilleure reconnaissance de ce métier.

Pendant la campagne de l’élection TPE, Aurore et Magali, assistantes maternelles du particulier employeur, évoquaient les évolutions de leur métier : fortes responsabilités, mélange des temps de travail et personnel, horaires décalés… (Lire l’interview Zoom sur les assistantes maternelles)

Pour répondre au besoin de reconnaissance de ce métier, porté par les partenaires sociaux, la Commission nationale de la certification professionnelle a renouvelé l'homologation du titre d’ « assistant maternel / garde d’enfants » fin 2013, pour une durée de trois ans. Ce dernier est homologué au niveau V de l’éducation nationale depuis 2008.

La CFDT défend depuis 2006, une politique de formation et de l’emploi pour les assistants maternels du particulier employeur.

C'est en 2006 que la CFDT signe l'accord formation pour les assistants maternels du particulier employeur, afin de leur proposer une certification correspondant à leur métier. Force est de constater que le CAP Petite enfance (diplôme d’Etat) qui existe déjà, n’est pas du tout adapté à l’exercice à domicile et encore moins au particulier employeur. La formation certifiante qui est mise en oeuvre comprend 500 heures. Celle-ci peut-être faite grâce à la Validation des acquis de l'expérience (VAE), en alternance, ou financée pour les demandeurs d'emploi.

La CFDT œuvre pour que les salariés deviennent acteurs de leur parcours professionnel et obtiennent des passerelles vers les milieux de travail collectif, par exemple : les maisons de retraite, les écoles, etc.

Tous les ans, les partenaires sociaux proposent un catalogue de formations financées prioritairement par les fonds collectés au titre de la formation professionnelle, (ci-dessous.)

Pour consulter le catalogue de formation : le site d’IPERIA

 Photo © Richard DAMORET / REA