Un point rencontre pour les salariés de TPE-PE de l’Agropole d’Agen

Publié le 19/11/2013 à 15H04
Pour beaucoup de salariés des TPE et petites entreprises, les occasions de rencontrer des salariés syndiqués sont rares. Pas de délégué du personnel, ou peur d’être stigmatisés dans l’entreprise… Les raisons sont nombreuses pour ne pas faire le premier pas.

C’est pour informer les plus isolés que les équipes de la CFDT se déplacent dans tout l’Hexagone. Du 4 au 6 novembre, l’événement s’est déroulé à Agen, dans le Lot et Garonne.

Des syndicats de quatre secteurs d’activités se sont réunis à cette occasion : celui de chimie-énergie, des services, de l’agroalimentaire et des collectivités territoriales.

L’Agropole d’Agen, représentait fin 2012, 132 entreprises et 2444 emplois.

Un bassin d’emplois important dans la région, c’est à cet endroit que la CFDT a installé son point conseils et a décidé d’y rencontrer les salariés des TPE-PE.

Parmi les salariés de passage sur le stand, deux du secteur des espaces verts sont venus avec des attentes précises, le premier : « Qu’en est-il de la formation obligatoire pour l’application des produits phytosanitaires ? »  L’équipe lui donne les coordonnées du lieu où s'informer au mieux. On lui explique aussi que d’autres formations pourraient lui être utiles professionnellement et personnellement.

Le second n’ayant pas perçu le remboursement des soins maladie, est arrivé inquiet. Après des explications sur ses droits, la CFDT lui transmet les coordonnées du délégué cantonal CFDT de la Mutualité Sociale Agricole (MSA), dont il relève de par sa convention collective. Le délégué cantonal peut ainsi vérifier auprès de la MSA quelles sont les raisons du retard de son remboursement, et le conseiller.

Des dizaines de salariés sont venus s’informer, dépassant leurs a priori envers un syndicat, pour confier leur vécu professionnel, leurs difficultés... Dans certains cas, leur souffrance.

Après avoir adhéré, certains ont décidé de créer une section CFDT dans leur entreprise, afin de mettre en œuvre un vrai dialogue social, constructif, et profitable à tous.

Pour clore ces trois jours, un débat public sur le thème de la réforme des retraites a donné lieu à des échanges passionnés entre adhérents CFDT, et quelques salariés non adhérents venus participer.

Face à ce succès, Il y aura une seconde édition.