Pascale, ambulancière, s’est formée pour faire appliquer la loi

Publié le 03/09/2013 à 10H35
« A l’époque, ma patronne partait en vacances au moment de payer nos salaires. A son retour, nos rémunérations dépendaient de sa bonne humeur… Je savais que la CFDT avait négocié l’accord cadre dans ma profession. Je me suis formée et j’ai acquis la connaissance de mes droits. Les textes faisaient foi face aux problèmes rencontrés.  Finalement le litige s’est réglé à l’amiable. Être syndiquée ne signifie pas aller à l’encontre des patrons, mais permet de faire appliquer la loi. »