Temps de travail : réorganisation pour les laboratoires d’analyses biologiques

Publié le 24/04/2014 à 13H20
La réforme de la biologie médicale initiée en 2005, a pour conséquence le regroupement des laboratoires d’analyses médicales extra-hospitalier. Parmi les objectifs de cette réforme, une meilleure traçabilité du parcours des soins. Dans le Nord-Pas de Calais, Thierry, représentant CFDT, a été élu par le personnel.

Quelles sont les conséquences de l’ouverture des capitaux des laboratoires d’analyses biologiques et médicaux en termes d’emplois ?

Le dernier rapport de la cour des comptes de septembre 2013, recommande aux laboratoires de biologie médicale d’amplifier leur réorganisation. Cela implique une nouvelle gestion du temps de travail, qui risque d’avoir un impact sur les embauches. Les regroupements ont des conséquences sur les dépenses, en termes d’achats. Quant aux fonctions, certaines vont subir des modulations, mais nous n’avons pas encore de visibilité sur le recrutement. Pour le moment, les changements concernent les rythmes de travail. Les exigences sont de plus en plus fortes.

Une section syndicale CFDT a été créée en janvier 2013. En tant que représentant du personnel*, quelles sont les attentes des salariés ?

Plus de la moitié des salariés ont voté pour la CFDT, c’est une agréable surprise pour tout le monde. Il n’y n’avait jusqu’à présent pas de culture syndicale dans ce secteur d’activité. Les attentes des salariés concernent la carrière et les salaires. Les laboratoires ont des gains de productivité non négligeables, et une activité vingt-quatre heures sur vingt-quatre avec les gardes. Le dialogue social avec l’employeur n’est pas simple. Dans le cadre de la négociation obligatoire, nous avons obtenu en 2013 la participation sur le chiffre d’affaires, qui représente le double de l’intéressement. C’est un des aspects positifs d’un regroupement.

Quelles seront tes prochaines négociations avec l’employeur ?

Depuis décembre 2013, j’étudie les propositions de l’employeur sur le réaménagement du temps de travail. Il souhaite donner plus de souplesse aux temps réglementaires, avec des semaines à plus de quarante heures et des semaines plus basses. Aujourd’hui les tubes sont traités par des machines. Les modes de production sont plus rapides. Les salariés ont beaucoup d’inquiétudes quant à leur avenir et à l’amélioration des conditions de travail. Mais dans ce secteur d’activité, tout est à construire !

Photo © Patrick ALLARD/REA

Représentant du personnel signifie Délégué du personnel (DP) : pour se présenter comme délégué du personnel, il suffit d'être majeur, salarié de l'entreprise depuis au moins un an, et n'avoir aucun lien familial avec le chef d'entreprise.