U

Publié le 19/04/2016 à 16H00
Définitions

UDES : L’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire. L’UDES s’est substitué le 24 juin 2013, à l’UGERES (Union de syndicats et groupements d’employeurs représentatifs dans l’économie sociale). Une évolution des statuts conséquente à l'arrivée du Synéas (Syndicat des employeurs associatifs de l’action sociale et médico-sociale). L’UDES représente 25 groupements et syndicats d’employeurs dans les secteurs associatif, mutualiste et coopératif, ainsi que 14 branches professionnelles, soit 65 000 entreprises employant plus d’1 million de salariés sur le territoire national. L’économie sociale est constituée d’une myriade de petites unités, mais aussi de quelques grosses entreprises dont l’effectif dépasse les 5 000 salariés tous établissements confondus : Caisse d’Épargne d’Île-de-France, Macif, Maif, Croix-rouge française, Association des paralysés de France, ou Association nationale pour la formation professionnelle des adultes (Afpa). De nombreux secteurs (appelés aussi branches) professionnelles ont leur propre convention collective nationale. L’UDES négocie et conclue avec les syndicats de salariés des accords collectifs multi professionnels dans l’économie sociale et solidaire. Le dernier accord multiprofessionnel du secteur signé, concerne l’insertion et l’emploi des jeunes. Les accords multiprofessionnels conclus avec l’UDES, s’appliquent à tous les salariés de l’économie social et solidaire . L’UDES ne peut pas participer aux négociations nationales interprofessionnelles.

UNAPL L’Union nationale des professions libérales (UNAPL) a été créée en 1977 par le regroupement des syndicats représentatifs des professionnels libéraux, dans les trois principales familles du secteur d’activité des professions libérales : professions de la santé, professions du droit, professions des techniques, du chiffre et du cadre de vie. Concernant les droits des salariés du champ professionnel de l’UNAPL, celui-ci regroupe des secteurs professionnels qui ont leur propre convention collective. Cependant l’UNAPL négocie avec les syndicats de salariés des accords professionnels concernant tous les salariés des professions libérales de son champ syndical (par exemple : l'accord sur l’épargne salariale dans les professions libérales ; l'accord sur la formation professionnelle continue des salariés des entreprises libérales, et des accords à vocation plus large : accord-cadre national en faveur du développement du contrat de professionnalisation ; accord-cadre national pour le développement de la Validation des Acquis de l’Expérience ; charte de bonnes pratiques sur les stages étudiants en entreprise). L’UNAPL ne fait pas partie des organisations patronales pouvant participer aux négociations interprofessionnelles pouvant aboutir à des accords nationaux interprofessionnels.

UPAL’Union professionnelle artisanale regroupe trois confédérations professionnelles, la CAPEB (Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment), la CGAD (Confédération Générale de l'Alimentation en Détail) et la CNAMS (Confédération Nationale de l’Artisanat des Métiers et des Services), et des structures unions territoriales. L’UPA est l’une des trois organisations patronales reconnues aux négociations nationales interprofessionnelles, aux institutions sociales et à la concertation tripartite avec les pouvoirs publics. Les nombreux secteurs professionnels de l’artisanat que regroupe l’UPA (Coiffure, bâtiment, boulangerie, etc.) ont leur propre convention collective.