La carte CEZAM, le CE des petites entreprises !

Publié le 12/12/2013 à 11H46
Vous travaillez dans une entreprise de moins de 50 salariés, et vous ne bénéficiez pas de comité d’entreprise. CEZAM vous permet d’accéder à des activités sociales et culturelles. Un éclairage peut être utile :

Comment obtenir la carte CEZAM ?

Dans l’artisanat, des associations paritaires ont été créées dans plusieurs régions pour proposer aux salariés des activités sociales et culturelles, et notamment l’accès à la carte CEZAM. LA CFDT s’est engagée dans cette démarche. Les régions concernées pour l’instant par ce dispositif sont les suivantes : la Bretagne, les Pays de la Loire, la Basse-Normandie, l’Auvergne, la LorrainePoitou-Charentes, l’Aquitaine et le Languedoc-Roussillon.

En dehors de l’artisanat, la CFDT a réussi à obtenir pour des salariés de petites entreprises de certains secteurs professionnels et dans des régions des avantages sociaux semblables. Certains syndicats CFDT, par exemple celui de l’énergie Ile-de-France, ou le SMA (syndicat des mouvements et associations), proposent également à leurs adhérents la carte CEZAM.

À partir de deux salariés, vous pouvez créer une « Amicale de personnel », sous un statut associatif, et devenir adhérent CEZAM. Si vous avez un délégué du personnel, ce dernier est en mesure de signer un accord conjoint avec votre employeur, donnant accès aux offres proposées par CEZAM.

Pour les entreprises de moins de 50 personnes, la législation n’interdit pas la négociation d’un comité d’entreprise avec votre employeur, ou la création d’un budget « Œuvres sociales » pour devenir adhérent du réseau CEZAM.

Quels sont les services proposés par le réseau CEZAM ?

On compte 600 000 porteurs de la carte CEZAM en France. Parmi les nombreux services proposés, des réductions de 5 à 25 % sur vos vacances, des prix préférentiels sur vos sorties au cinéma, dans les musées ou pour tous vos loisirs de proximité ! Le réseau CEZAM est à l’origine, un dispositif issu de la représentation du salarié, il est composé essentiellement de comités d’entreprise regroupés en associations. Il permet de proposer ce qu’un employé à titre individuel ne peut pas mettre en place seul dans son entreprise.