Une mutuelle santé en faveur des salariés TPE

Publié le 03/09/2013 à 10H45
Un accord a été signé le 19 septembre à Lyon, sur la complémentaire santé au bénéfice des salariés des très petites entreprises.

Dans le cadre de la CPRIA (commission paritaire régionale interprofessionnelle de l’artisanat), un accord sur la complémentaire santé au bénéfice des salariés de l'artisanat a vu le jour. Il va permettre aux salariés couverts par ces branches professionnelles, de pouvoir bénéficier d’une couverture complémentaire santé financée au moins pour moitié par l’entreprise. Mieux, cette couverture sociale bénéficiera d’une portabilité [1] au-delà de la rupture du contrat de travail, en cas de licenciement (excepté en cas de faute lourde).

Une couverture santé de qualité et très compétitive

La signature de la CFDT va donc augmenter le nombre de salariés et de familles qui bénéficient d’une couverture complémentaire, dans une région qui compte 127 000 entreprises dans le champ de la CPRIA pour 320 000 salariés.

« Cet accord permet d’accéder à une couverture de qualité, comparable à celle des grosses boîtes, pour un coût compétitif avec la prise en charge de 50 % des cotisations par l’entreprise. L’accord prévoit une adhésion obligatoire des salariés, et des options complémentaires, en particulier l’élargissement de la couverture à l’ensemble de la famille », précise Luc Thoral, secrétaire régional de la CFDT Rhônes-Alpes, qui n’en regrette pas moins que « cet accord ne repose que sur le volontariat des entreprises. »

—————————————————————

[1] La portabilité mutuelle permet à un salarié quittant une entreprise et se retrouvant au chômage de conserver sa couverture mutuelle collective pendant un laps de temps donné.