Mieux connaître la validation des acquis de l’expérience (VAE)

Publié le 05/09/2013 à 15H58
La validation des acquis de l’expérience (VAE) permet de faire reconnaître son expérience professionnelle dans le but d’obtenir un titre ou diplôme homologué. Quelques informations utiles pour vous engager dans cette démarche…

Le dispositif de la VAE est ouvert à toutes les personnes capables de justifier d’une expérience professionnelle, quel que soit leur statut : salarié (en CDI, CDD, intérim…), demandeur  d’emploi, non-salarié, fonctionnaire, bénévole (par exemple dans une association ou un syndicat).

Les conditions d’accès à la VAE

Les acquis susceptibles d’être validés au titre de la VAE sont ceux qui correspondent à l’exercice, continu ou non, pendant une durée cumulée d’au moins trois ans, d’activités salariées, non salariées ou bénévoles.
Les acquis dont la validation est demandée doivent être en rapport avec le diplôme, le titre à finalité professionnelle ou le certificat de qualification des branches professionnelles que l’intéressé souhaite se voir reconnaître.

A noter ! La VAE est un droit reconnu aux salariés et non une obligation. Un employeur ne peut donc obliger un salarié qui ne le souhaite pas à s’engager dans une telle démarche.

Les titres ou diplômes susceptibles d’être obtenus, en totalité ou en partie, au titre de la VAE sont notamment les suivants :
    - Les diplômes de l’enseignement technologique (CAP, bac pro, bac technologique, BTS…),
    - Les diplômes délivrés, au nom de l’état, par les établissements d’enseignement supérieur (DUT, DEUG…),
    - Certains diplômes ou titres des ministères de l’Agriculture (CAPA, BTSA…), ou en charge de la Jeunesse et des Sports (BEES, BEATEP…) , ou de l’Emploi.
    - Les titres ou diplômes homologués par la Commission nationale de la certification professionnelle,
    - Les diplômes délivrés par les grandes écoles.

En revanche, la VAE ne peut s’appliquer pour demander l’obtention du baccalauréat général.

La procédure

La demande de VAE doit être adressée à l’autorité ou à l’organisme qui délivrent le diplôme, le titre, ou le certificat de qualification, dans les délais et les conditions qu’ils ont préalablement fixés et rendus publics.

Pour l’enseignement supérieur, cette demande doit être adressée au chef d’établissement. Pour plus de précisions, renseignez-vous auprès de Pôle emploi, ou sur le site Internet www.vae.gouv.fr

A noter ! Au cours d’une même année civile, vous ne pourrez déposer qu’une seule demande pour le même diplôme, titre ou certificat de qualification. S’il s’agit de diplômes ou titres différents, le nombre de demandes au cours de la même année civile est limitée à trois.