Être au cœur de sa vie professionnelle

Publié le 03/09/2013 à 14H09
Vous êtes salarié d’une entreprise de moins de 50 personnes, et vous vous intéressez à vos droits, à leurs évolutions et aux résultats des négociations, (salaire, temps de travail, mutuelle, etc.) ? Plusieurs solutions s’offrent à vous :

Vous avez des délégués du personnel CFDT

Ces derniers doivent vous informer de l’actualité et des négociations propres à votre profession.

Par exemple :  si vous êtes  salarié des commissaires priseurs et des sociétés de ventes volontaires, vous êtes au courant de l’accord salaire 2013 signé par la CFDT qui augmente de 2% tous les coefficients  et qui  permet au premier coefficient (160)  un gain de pouvoir d’achat de 84,94 € par mois par rapport au SMIC actuel.

Par ailleurs, rien n’empêche la conclusion d’un accord d’entreprise entre les représentants du personnel CFDT et l’employeur, (salaire, développement de droits sociaux tels les chèques-déjeuners, mutuelle).

Par exemple : dans une entreprise de neuf salariés, fournisseur en solutions d’électronique industrielle situé à Vigne-aux-Bois (Ardennes),  le syndicat CFDT local a négocié avec l’employeur des avantages sociaux importants :

- un budget pour des activités sociales (150 € par an et par salarié) ;
- une complémentaire santé financée à 50 % par l’employeur et le salarié ;
- une prévoyance gros risques (décès, invalidité, incapacité) payée à 75 % par l’employeur ;
- la mise en place de chèques-déjeuner financés par l’employeur.

En outre, il est d’usage dans les professions d’entamer des négociations annuelles* au niveau des conventions collectives sur les salaires, primes, classification, égalité professionnelle, sur les conditions de travail…, notamment au cours du premier trimestre (lire notre article sur le pouvoir d’achat). Sachez que votre convention collective peut être nationale ou territoriale, il est donc important que vous ayez des liens avec un syndicat, pour vous informer des résultats afin de pouvoir les faire appliquer dans votre entreprise.

Vous n’avez pas de représentant du personnel syndiqué dans votre entreprise

Ce n’est pas une fatalité ! Vous pouvez vous renseigner sur vos droits en contactant la CFDT la plus proche de chez vous ici, ou engager une réflexion avec la CFDT pour voir sous quelles conditions vous pouvez être représenté(e) dans votre entreprise et / ou votre profession.


*S’il y a obligation de négociation, il n’y a pas obligation de conclure.