[Interview] Bahija : “Nous avons obtenu un socle minimum de droits”

Publié le 05/10/2016 à 15H49
Bahija El Andaloussi est membre du Syndicat des assistants maternels et des salariés des services à la personne d'Île-de-France (SAMSSAP). Elle est aussi candidate aux élections TPE pour porter la voix des assistantes maternelles - qui gardent des enfants à leur domicile - et les salarié-e-s du particulier employeur qui sont près de 300 000 en Île-de-France.
Pourquoi as-tu accepté d’être candidate ?

Je viens du secteur des services aux particuliers que je connais très bien. Je crois que le slogan de notre campagne « Votez pour des candidat-e-s qui vous ressemblent » n’est pas qu’un slogan ! Pour la CFDT, il est très important que les salariés puissent se reconnaître dans des candidats qui connaissent les réalités et les préoccupations de leurs métiers. 

Justement, quelles sont ces réalités ? 

Je dirais d’abord l’isolement et le manque d’informations. Les salariés du particulier employeur comme les assistantes maternelles n’ont aucune représentation syndicale sur le lieu de travail, n’ont pas de lieu pour se réunir. Ils travaillent presque toujours à temps partiel, pour plusieurs employeurs. Leurs conditions de travail sont souvent difficiles. Leurs employeurs – les familles – méconnaissent parfois la loi. Lors d’un conflit, les salariés ne peuvent même pas être accompagnés au domicile de leur employeur pour l’entretien préalable au licenciement. Quant aux assistantes maternelles, leurs agréments peuvent être facilement retirés y compris sur simple dénonciation.

NOUS ORGANISONS DES PERMANENCES À PARIS ET LA DÉFENSE CHAQUE SAMEDI

Comment la CFDT agit-elle auprès de ces salariés ?

Nous avons obtenu un socle minimum de droits mais nous réclamons toujours un accès à la médecine du travail, des aides sociales en cas de coup dur, une réelle application des classifications et des négociations sur les salaires. Les salariés s’adressent à nous surtout grâce au bouche-à-oreille. Nous organisons des permanences à Paris et à La Défense chaque samedi. Nous allons distribuer de l’information dans les jardins, les squares ou à la sortie des écoles. Parfois, une adhérente assistante maternelle organise une petite réunion chez elle avec quelques collègues. Mais beaucoup ont peur de s’engager. Notre objectif dans la campagne sera donc de convaincre les salariés de voter pour la CFDT et de leur proposer l’adhésion. Nous venons d’ailleurs de négocier, avec la Macif, l’inclusion d’une assurance responsabilité civile professionnelle dans l’adhésion.

Contact SAMSAAP - CFDT : 01 42 03 88 14