Valérie : “J'ose imaginer que nous serons les bâtisseurs du dialogue social dans les TPE”

Publié le 26/10/2016 à 16H07
Salariée TPE dans un Office de Tourisme depuis bientôt 19 ans mais également secrétaire adjointe du syndicat des Services Lot-et-Garonne,  conseillère de branche ( pôle Hôtellerie-Tourisme-Restauration), négociatrice branche OTSI , conseillère à la CPAM 47, j'ai la chance de voir et de vivre le monde du travail à travers différents aspects.

Lorsque l'on m'a parlé des candidatures aux élections TPE, je n'ai pas eu beaucoup d'hésitations ! Je ne pouvais pas laisser passer cette opportunité de participer à une grande avancée sociale dans les TPE. La CFDT est pour moi le syndicat le plus à même de porter cela car elle défend la construction du progrès social à travers la culture du dialogue et du compromis.


J'ose imaginer que nous serons les bâtisseurs du dialogue social dans les TPE et j'invite tous les salariés que je croise dans mon quotidien à le créer.

J'ose imaginer les futures CPRI (Commissions Paritaires Régionales Interprofessionnelles) comme un espace où prendre en charge notre devenir individuel et collectif, où employés et salariés pourront exprimer leur diagnostic et défendre leurs intérêts. Ils pourront y construire des propositions qui ne nient pas les conflits d'intérêts mais les dépassent au profit du progrès économique et social. Contrairement à ce que certains veulent nous faire croire, le social et l'économique ne s'opposent pas nécessairement. Au contraire, ils peuvent s'articuler au bénéfice de tous, les nombreuses starts up d'aujourd'hui nous le montrent tous les jours.
De plus, une meilleure intégration des chefs d'entreprise et des salariés de TPE dans la pratique du dialogue social permettra que nos divers réalités professionnelles soient prises en compte dans les négociations nationales et de branches.

J'ose imaginer que nous serons les bâtisseurs du dialogue social dans les TPE et j'invite tous les salariés que je croise dans mon quotidien à le créer.